Pourquoi modéliser les exigences ?


KAOS est une méthode qui préconise une phase de modélisation des exigences avant d'écrire le cahier des charges proprement dit. Le cahier des charges devient alors un produit dérivé qui dressera un inventaire structuré et motivé des exigences sur base du modèle construit.

Copyright STOCKXPERT id=1426371

Modéliser des systèmes d'information n'est pas nouveau. La maîtrise d´oeuvre y a aujourd'hui fréquemment recours, que ce soit pour spécifier une architecture, la structure de l'information ou le comportement de la solution développée.

L'originalité de la méthodologie KAOS est d'étendre ce principe de modélisation à la définition du problème lui-même.

En quoi une modélisation de problèmes diffère-t-elle d'une modélisation de solutions ? Voici quelques éléments de réponse :

  • la modélisation du problème concerne avant tout la maîtrise d'ouvrage alors que la modélisation de la solution intéresse avant tout la maîtrise d'œuvre
  • la maîtrise d'ouvrage n'est pas intéressée de prime abord par des considérations techniques sur la solution (le modèle de classes UML ou le schéma de la base de données, les diagrammes d'états-transitions du système-solution, etc) alors que c'est le fonds de commerce de la maîtrise d'œuvre
  • les techniques de modélisation de solutions ne répondent pas ou de manière très informelle à des questions fondamentales que se pose la maîtrise d'ouvrage :
    • quels sont les objectifs du système et quelles sont les exigences à exprimer ?
    • quelle va-être la contribution de chaque acteur pour atteindre ces objectifs ?
    • comment être sûr de ne rien avoir oublié ?

Modéliser un problème et sa solution sont chacun une face d'une même pièce. Si problème et solution possèdent chacun une structure propre, il est néanmoins vrai que la structure de la solution est, la plupart du temps, une extension de la structure du problème à résoudre, extension permettant de mettre en œuvre la solution.

L'idée est donc d'offrir au travers de KAOS une technique de modélisation qui est en amont, complémentaire et en continuité avec ce qui se pratique aujourd'hui. Cette technique permettra de séparer clairement la modélisation du problème (les objectifs à atteindre, les agents impliqués, le domaine concerné) de la modélisation de la solution (les objets nécessaires à la mise en œuvre de la solution avec leurs comportements attendus).

Copyright STOCKXPERT id=7440681

Les principaux avantages de cette approche sont les suivants :

  • elle permet à la maîtrise d'ouvrage de mieux s'investir dans le projet en réfléchissant plus profondément aux exigences, tout en restant à son niveau de compétence (métier), et en communiquant ces exigences à la maîtrise d'œuvre avec une plus grande rigueur et une plus grande précision
  • elle permet de déplacer une partie des efforts de modélisation de la maîtrise d'œuvre vers la maîtrise d'ouvrage (ou plus précisément vers l'assistance à la maîtrise d'ouvrage) ; cette dernière sera en charge de modéliser le problème qu'elle connaît mieux que quiconque alors que la première pourra récupérer ce modèle afin d'y intégrer les éléments de solution
  • elle permet à la maîtrise d'œuvre de partir sur de bien plus solides bases que si elle disposait d'un cahier de charges très informel ; l'estimation du projet en complexité, coût et délai en sera d'autant plus fiable
  • les modifications ultérieures à apporter au cahier des charges seront d'abord analysées et incorporées au niveau du modèle par l'assistant à la maîtrise d'ouvrage avant de regénérer le cahier des charges et d'être transmises à la maîtrise d'œuvre. Cela permet de voir le cahier des charges comme un document vivant accompagnant le projet tout au long de sa vie, avec un garantie de non dégradation de l'information qu'il contient. Cette capacité d'adaptation est cruciale dans le cadre de projets agiles dont elle pallie ainsi un des plus grands risques.